Surendettement

Dans un environnement économique difficile, proposant une multiplicité dans l’offre des services financiers, le surendettement des particuliers tient une place importante dans le débat public.

La probabilité d’affronter ce type de difficulté financière dépend des situations individuelles (enfants à charge, divorce, incapacités physiques) et économiques (faible revenu, location de l’habitation, licenciement).

Des indicateurs communs peuvent être l’ébauche d’une définition de l’endettement. Des recours trop réguliers et élevés au crédit ainsi qu’une mauvaise tenue du budget familial sont des vecteurs d’instabilité financière.
L’incapacité de faire face, de manière fréquente, au coût des dépenses et de s’acquitter des remboursements de ses crédits non professionnels sont les éléments communs les plus relevés.

Dans cette situation d’endettement le particulier peut faire établir un plan de rééchelonnement, de report, de remise des créances de sa dette. Ce plan, après étude d’un dossier remis à une agence de la Banque de France, est conjointement mis en place par tous les protagonistes prêteurs et un juge.

L’enclenchement de la procédure de surendettement provoque une inscription automatique à un Fichier national répertoriant tous les incidents de remboursement de crédits (FICP) accessible à tous les établissements de crédit.